Accueil

Notre mission | Our mission

Un deuxième souffle, une histoire préservée, l’imagination et la beauté.
Une porte magique qui arrête le temps pour un instant.

A second breath, a preserved history, the imagination and the beauty.
A magic door that stops time for a moment.

 

L’origine du nom | Our name

Un ex-libris (du latin ex libris meis ; « faisant partie de mes livres ») est en bibliophilie une gravure personnalisée qu’un collectionneur colle sur le contreplat (l’intérieur de la couverture) ou sur la page de garde de ses livres, comme marque d’appartenance. L’ex-libris existe aussi sous forme de manuscrits, de tampons, de cachets, etc.

A bookplate (in latin ex libris meis means: « part of my books ») is a bibliophile term for a custom engraving which a collector glue on the inside of the cover, or on the cover page itself of his books, as a mark of belonging . The bookplates exist also as manuscripts, stamps, seals , etc.

 

L’histoire de Mlle M. | The story of Mlle M.

Comme dans un conte de fées, mon histoire débuta avec ma marraine qui m’offrit un livre pour mes six ans, « La princesse et le petit pois ». Dès lors, mon amour pour les livres n’a jamais cessé. En 2007, lors de ma visite dans la campagne allemande, j’ai eu l’opportunité de visiter un atelier de reliure. J’avais l’impression de reculer dans le temps. L’émotion était très forte. De retour chez moi, je devais absolument trouver une école de reliure. Ce qui se fit par pur hasard en 2011, au salon de coiffure. En feuilletant un magazine, je suis tombée sur un article d’une relieuse artisan à Montréal. Enfin, j’ai débuté mes cours. Maintenant, mon rêve s’épanouit et j’ouvre mon propre atelier.

As in a fairy tale, my story began with my godmother who gave me a book for my sixth birthday, « The Princess and the Pea ». Therefore, my love for books has never ceased. In 2007, during my visit in the German countryside, I had the opportunity to visit a bindery. I felt like going back in time. The emotion was very strong. Back home, I absolutely had to find a bookbinding school. What was done by chance in 2011, at the hair salon. Reading through a magazine, I came across an article of a bookbinder in Montreal. Finally, I started my classes. Now my dream flourishes and I open my own workshop.

Publicités