Les rats de bibliothèque | Book worms

DSC_2934.JPG

On me demande souvent pourquoi il y a des rats dans ma vitrine.

Je réponds que ce sont des rats de bibliothèque!

Les Rats de bibliothèque
(en anglais, ce sont des bookworms)

Eh oui, la fameuse expression pour les mordus de lecture et les dévoreurs de livres, ceux qui vont fouiner dans les bibliothèques, les librairie, les petites bouquineries perdues dans un petit village, ceux qui y passent beaucoup de temps, qui hument le parfum d’un livre, qui le touche et n’ont qu’une hâte, débuter l’histoire, mais à demi chemin de cette dernière, ressentent un pincement au cœur car il perdront ces nouveaux compagnons qui les ont accompagnés lors de cette aventure. C’est un peu comme perdre un être cher !

Ce sont aussi ceux à qui ont donnerai une carte cadeau avec un solde illimité et la première chose qui leur passe dans la tête ne sont pas les vêtements, les bijoux, les voitures, etc…. mais une vraie bibliothèque personnelle, avec les hautes étagères pleine de livres, qui nécessite une échelle sur roulettes (bien entendu), les deux belles bergères confortables devant l’immense foyer, de jolies tables avec des lampes, des stylos fontaine, des papiers de luxe et tout ce que cela comporte. Un jour, je l’aurai !

Mais il y a également une triste réalité :  Les petits rongeurs qui se régalent eux aussi !

De là probablement cette expression. Il est facile de déceler leur présence, car rats et souris ont un certain sens de l’esthétique : ils grignotent très soigneusement les pages des livres en créant de véritables dentelles ou labyrinthes en 3D.

Les dégâts causés par les souris aux fonds des bibliothèques tiennent d’ordinaire à leur habitude de déchiqueter le papier pour faire leur nid, ainsi que d’uriner et de déféquer sur les collections

Du même ordre que les dommages causés par les souris, les dégâts dus aux rats sont cependant beaucoup moins fréquents. En général, les rats nichent dehors, dans des terriers souterrains et ne s’attaquent pas directement aux collections ; ils les souillent toutefois de leurs urines et de leurs excréments.

Les dégâts causés aux livres par les coléoptères qui s’en nourrissent sont essentiellement dus aux larves dites « vers des livres ». L’adulte pond en général ses œufs sur les plats ou le dos de la reliure et les larves à peine écloses commencent à creuser une galerie en remontant à l’intérieur du dos de la reliure, entre les plats et la feuille de garde. Ces galeries, encroûtées de poudre excrétée, restent invisibles tant que l’on n’ouvre pas le livre. Leur diamètre, assez faible au départ, augmente à mesure que la larve grandit, mue après mue.

Un peu moins romantique n’est-ce pas ?

_______________________

Bookworm
(Rat de bibliothèque in french)

People often ask me why there are rats in my window.
(In french, it is the same as bookworms.)
I say that these are my library rats!

Yes, the famous expression for reading enthusiasts and bookworms, those who go snooping in libraries, second hand book stores lost in a small village, who spend a lot of time and will have only one desire, hastily began the story but half way to it, feel heartbreak because it will mean losing their new companions that have accompanied them during this special adventure. It’s like losing a loved one!

They are also those who given a gift card with an unlimited amount, will not think at clothing, jewelry, cars, etc. but a real personal Library with high shelves full of books that requires a ladder on wheels (of course), beautiful and comfortable armchairs in front of a huge fireplace, beautiful tables with lamps, fountain pens and luxury paper. One day I will have it!

But there’s also a negative side: Small rodents that feast too!

From there probably that expression. It is easy to detect their presence, because rats and mice have a sense of aesthetics: they nibble carefully the pages of books, creating real lace or maze in 3D.

The damage caused by mice libraries funds is usually due to their habit to shred paper to nest, and to urinate and defecate on collections.

The same as the damage caused by mice, damage by rats, but is much less common. In general rats nest outside in underground burrows and do not directly address the collections; however they defile them with their urine and their excrements.

Damages caused by beetles that feed on books are mainly due to the larvae called « bookworms ». The adult usually lays its eggs on the flat or the back of the binding, and barely hatched larvae begin digging a tunnel up inside the back of the binding between the flat and the cover sheet. These galleries, encrusted with excreted powder, remain invisible as long as one does not open the book. Their diameter, small enough initially increases as the larva grows, molting after molting.

Slightly less romantic!

Mlle M.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s